Diplômés ou étudiants? Inscrivez-vous afin d’avoir accès aux sections emplois et stages du site.

La Faculté des arts et des sciences décerne quatre Prix d’excellence en enseignement

À l’occasion des cérémonies de collation des grades tenues les 27 et 28 août 2018, la Faculté des arts et des sciences a remis un Prix d’excellence en enseignement à Juliette De Maeyer (communication), Vincent Denault (communication), Francis Fortin (criminologie) et à Steve Geoffrion (psychoéducation).

Les Prix d’excellence en enseignement de la Faculté des arts et des sciences sont décernés annuellement à des professeurs et des chargés de cours qui se distinguent par la qualité de leur enseignement ou de leur encadrement aux cycles supérieurs. L’innovation pédagogique, le dynamisme, la capacité à mobiliser les étudiants, de même que la qualité et la variété des exposés magistraux, comptent parmi les critères d’évaluation des candidatures.

Les lauréats

Professeure adjointe au Département de communication depuis 2014, Juliette De Maeyer est une spécialiste de l’étude du journalisme. Passionnée par son domaine, elle dispense un enseignement de qualité, dont les cours sont ponctués d’activités innovantes. Sa créativité et sa bienveillance font d’elle une professeure très demandée pour l’encadrement d’étudiants aux cycles supérieurs et souvent sollicitée pour des jurys. Elle a, en outre, activement participé à la création du nouveau D.E.S.S. en média, culture et technologie et de l’option études du journalisme de la maîtrise en communication.

Vincent Denault est chargé de cours au Département de communication depuis 2015. Candidat au doctorat, ses recherches portent sur des questions liées à l’évaluation de la crédibilité, la détection du mensonge et la communication non verbale lors de procès. Son arrivée a signifié l’ouverture d’un nouveau champ d’enseignement et de recherche extrêmement porteur au Département axé sur la communication non verbale. Enseignant inspiré et inspirant, ses pratiques pédagogiques lui valent des commentaires élogieux de ses étudiants et le respect de ses pairs.

Professeur adjoint à l’École de criminologie depuis 2014, Francis Fortin possède une expertise notoire dans l’étude de la cyberpédophilie. Particulièrement habile pour intégrer théorie et pratique à son enseignement, il est très créatif sur le plan pédagogique et diversifie ses façons d’enseigner, alternant entre la réalisation d’études de cas, de tests interactifs en ligne et d’une cyberenquête ou de l’analyse d’un dossier d’enquête fictif. Sa façon d’enseigner est une source indéniable de motivation pour les étudiants. Il se démarque aussi par la qualité de l’encadrement qu’il offre aux cycles supérieurs.

Professeur adjoint à l’École de psychoéducation depuis 2015, Steve Geoffrion est un spécialiste de l’évaluation et de l’intervention en contexte d’autorité auprès de jeunes et de familles en difficulté. Pour aller au-delà des exposés magistraux et de l’acquisition passive de connaissances, il dispense un enseignement qui vise le développement de compétences et l’engagement cognitif, affectif et comportemental des étudiants dans leurs apprentissages. Sa capacité à encadrer des étudiants aux cycles supérieurs est aussi excellente. Pédagogue inspirant, il est l’un des principaux piliers de la réforme majeure de programme en cours à l’École de psychoéducation.

Apprenez-en plus sur les lauréats 2018 des Prix d’excellence en enseignement de la Faculté des arts et des sciences.

Un prix d’excellence est remis à Pascale Caidor

Pascale Caidor Crédit : Amélie Philibert

Pascale Caidor, doctorante et chargée de cours au Département de communication de l’Université de Montréal, a reçu l’Emerging Scholar Award, un prix d’excellence accordé par le Common Ground Research Network.

Il lui a été remis le 8 juin à Austin (Texas) au cours d’une conférence internationale sur la diversité dans les organisations.

Ce prix récompense annuellement un jeune chercheur au parcours prometteur et dont les travaux de recherche contribuent à la compréhension du phénomène de la diversité à l’intérieur des organisations.

La thèse de Mme Caidor, dirigée par le professeur François Cooren, porte sur la mise en place d’initiatives de valorisation de la diversité ethnoculturelle en milieu de travail.

Pascale Caidor a également obtenu un prix d’excellence en enseignement de l’Université de Montréal en 2017.

Source: UdeMNouvelles, le 19 juin 2018

Louis-Philippe Trozzo est le premier lauréat de la bourse «La Presse+»

L’étudiant du DESS en journalisme à l’Université de Montréal effectuera prochainement un stage à la rédaction du quotidien.

Louis-Philippe Trozzo en compagnie d’Éric Trottier, vice-président à l’information et éditeur adjoint, et Guy Angrignon, responsable de formation professionnelle (stage) du DESS et chargé de cours au Département de communication. Crédit : Alain Roberge, La Presse

Louis-Philippe Trozzo est le premier lauréat de la bourse La Presse+, offerte aux étudiants du diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en journalisme de la Faculté des arts et des sciences (FAS). Fruit d’un partenariat d’une durée de trois ans entre la direction du quotidien et l’Université de Montréal, cette bourse, d’une valeur de 3000 $, est assortie d’un stage de deux mois à la rédaction de La Presse+.

Le choix du jury s’est unanimement porté sur Louis-Philippe Trozzo. L’étudiant, qui termine sa formation cette année, a été choisi pour la qualité de sa lettre de motivation, l’excellence de son dossier, son maniement aisé de la langue ainsi que sa maîtrise des pratiques journalistiques.

«Je suis très heureux et impatient de faire mon stage à La Presse. J’y vois l’aboutissement de la qualité de l’enseignement que j’ai reçu au DESS en journalisme», a déclaré le jeune homme, qui commencera son stage en mai.

Source: udemnouvelles, 16 avril 2018

L’UdeM s’intéresse à Céline Dion

Professeure au département de communication de l’Université de Montréal, Line Grenier est la première universitaire à s’être penchée sur le phénomène Céline Dion dans le cadre de ses recherches sur la renommée, puis sur le vieillissement dans la musique populaire. Elle a discuté du fruit de ses recherches avec La Presse.

Vous pouvez consulter l’article de Stéphanie Valet de La Presse ici.

Le Département de communication de l’Université de Montréal est 1er au monde parmi les universités francophones

La firme Quacquarelli Symonds a publié son septième classement mondial des universités par disciplines. Cette année encore, l’Université de Montréal et ses écoles affiliées, HEC Montréal et Polytechnique Montréal, se hissent parmi les meilleurs établissements universitaires du monde en faisant bonne figure dans plusieurs des champs d’études évalués.

En effet, l’UdeM se classe dans 38 des 48 disciplines jugées. On la retrouve parmi les 50 meilleures universités de la planète selon les disciplines suivantes: anatomie et physiologie (34e), statistiques et recherche opérationnelle (40e), gestion des bibliothèques et de l’information (47e), pharmacie et pharmacologie (47e) et médecine vétérinaire (49e).

En langues modernes, philosophie, théologie et études religieuses, anthropologie, communications et médias, comptabilité et finances, sociologie, kinésiologie, géographie, mathématiques, médecine, psychologie et sciences infirmières, l’UdeM se classe dans le groupe des 51 à 100 meilleures universités dans le monde.

Fondée en 1990, la firme Quacquarelli Symonds, dont le siège social est à Londres, produit des classements mondiaux sur les établissements d’enseignement supérieur depuis 2004. Le classement mondial QS des universités par disciplines en est à sa huitième année et évalue un total de 48 disciplines. Cette année, QS a classé 1130 universités situées dans 151 pays.

Consulter les résultats complets sur le site Web de QS.

Source:

Geneviève O’Meara , Université de Montréal, udemnouvelles.

Remise de bourses d’excellence au Département de communication

Le Département de communication remettait, le 6 février, des prix et bourses annuels à ses étudiants des trois cycles. Ces bourses, qui récompensent les meilleurs étudiants du Département, visent à faciliter leur parcours universitaire ainsi que leur rayonnement international. Les étudiants ont pu, tout au long de la cérémonie, rencontrer les donateurs présents et discuter avec eux.

Lauréats des prix et bourses

  • Prix alma mater
    Sarah Hanan et Catherine Ouellet
  • Bourses du Club des 100 bonifiées par la bourse GRJM
    Anastasia Nicolas et Myriam Annick Tchameni Yamsi
  • Bourse Bell Média
    Audrey-Maude Falardeau
  • Bourse Gilles-Brunel
    Jasmin Pilon
  • Bourse Luc-Giroux
    Lorène Chesnel
  • Bourses Cogeco-Henri Audet
    Chuqia Cheng, Audrey-Maude Falardeau et Jasmin Pilon
  • Bourse Jacqueline-Blouin
    François Lachance
  • Bourse Elizabeth Van Every et James R. Taylor
    Jasmin Pilon
  • Bourse Kathy-Torres-Davila
    Brian José Velasco Pena
  • Bourses d’excellence à l’entrée du Département de communication
    Gabriel Charbonneau-Richard, Lorène Chesnel et François Lachance (maîtrise); Esther Armaignac, Clément Decault, Valérie Parent, Justine Pignato et François Zaïdan (doctorat)
  • Bourse de rédaction à la maîtrise
    Audrey-Maude Falardeau
  • Bourses de rayonnement Cogeco et du Département de communication
    Olivier Bissonnette-Lavoie, Pascale Caidor, Myriam Durocher, David Myles et Khaoula Zoghlami
  • Bourses de rédaction au doctorat
    Lise Suzanne Higham et David Myles
  • Examen doctoral
    Renata Azevedo Moreira, Maissa Ben Jelloul, Agathe François et Camille Vézy
  • Dépôt du projet de thèse
    Karine Bellerive, Pascale Caidor, Vincent Denault, Myriam Durocher et Lise Suzanne Higham
  • Bourses de doctorat du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
    Olivier Bissonnette-Lavoie et Valérie Parent
  • Bourses Joseph-Armand-Bombardier, du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
    Karine Bellerive et Khaoula Zoghlami
  • Bourses du Fonds de recherche du Québec – Société et culture
    Olivier Bissonnette-Lavoie, Clément Decault et Myriam Durocher
  • Bourse de stage en milieu pratique du Fonds de recherche du Québec – Société et culture
    Renata Azevedo Moreira
  • Prix 2017 d’excellence en enseignement aux doctorants, aux stagiaires postdoctoraux et aux chargés de cours de l’Université de Montréal
    Pascale Caidor
  • Bourse Mitacs Accélération
    Pascale Caidor
  • Bourse de mérite Vanier
    Vincent Denault
  • Bourse Guy Rocher
    Vincent Denault
  • Bourse de maîtrise du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
    Alexis Poirier-Saumure
  • Bourse de la réussite étudiante de la Faculté des études supérieures et postdoctorales
    Audrey-Maude Falardeau
  • Bourse d’excellence académique des Carabins de l’Université de Montréal
    Hicham Manaa
  • Bourse d’excellence J.A. DeSève de la Faculté des études supérieures et postdoctorales
    Christophe Poirier
  • Bourse du Fonds TÉLUQ de la Fondation de l’Université du Québec
    Matthieu Balay

Sur la photo

Au premier rang, de gauche à droite: Myriam Durocher, Maissa Ben Jelloul, Esther Armaignac, Renata Azevedo Moreira et Karine Bellerive; au deuxième rang: Clément Decault, Chuqia Cheng, Catherine Ouellet, Khaoula Zoghlami, Lorène Chesnel, Agathe François et Camille Vézy; au troisième rang: François Lachance, Vincent Denault, Jasmin Pilon, David Myles, Audrey-Maude Falardeau, Pascale Caidor, Lise Suzanne Higham et Sarah Hanan.

On fera l’«étude du journalisme» à la maîtrise en communication

Une option Étude du journalisme sera ajoutée au programme de maîtrise en sciences de la communication de l’Université de Montréal.

Le Département de communication de l’Université de Montréal offrira une option Étude du journalisme à son programme de maîtrise en sciences de la communication. Lorsque cette option sera implantée, à l’hiver 2018, l’UdeM deviendra la seule université francophone au Canada à «proposer un programme de cycles supérieurs orienté vers la recherche en études du journalisme». Les membres de la Commission des études ont approuvé ce projet à leur réunion du 14 novembre.

Avec cette nouvelle option, on souhaite doter les étudiants «de compétences analytiques, critiques et réflexives qui leur permettront de comprendre la place, le rôle et l’évolution du journalisme dans nos sociétés», précise le document de présentation.

L’UdeM a acquis une expertise en recherche et enseignement dans le secteur, puisqu’elle offre depuis 2011 un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en journalisme. Dans son plan stratégique 2013-2017, le Département de communication avait désigné le journalisme comme une de ses priorités à long terme. Deux nouveaux professeurs engagés par le département sont des experts du journalisme: Juliette De Maeyer (2014) et Mirjam Gollmitzer (2017). Le journaliste Alain Saulnier s’est joint à l’équipe du DESS à titre de professeur invité en 2013.

Au Québec, l’Université Laval est le seul autre établissement universitaire francophone à offrir des études supérieures en journalisme.

Auteur :UdeMNouvellesNouvelles

Pascale Caidor: enseigner avec le souci d’innover

La doctorante est lauréate du Prix d’excellence en enseignement 2017 aux doctorants et aux stagiaires postdoctoraux chargés de cours.

Doctorante au Département de communication depuis 2015, Pascale Caidor a été la première surprise de se découvrir une passion pour l’enseignement. «Cet intérêt est né en grande partie d’un désir de partage et de transmission du savoir», dit celle qui se décrit comme une personne de «nature plutôt introvertie». Ses qualités de pédagogue lui ont valu le Prix d’excellence en enseignement 2017 aux doctorants et aux stagiaires postdoctoraux chargés de cours.

«Pascale explique bien la matière et donne des exemples pertinents aidant à la compréhension.» «Elle enseigne des concepts théoriques, mais fait tout pour rendre cela intéressant et pertinent, ce qui est très apprécié.» Ces témoignages d’étudiants révèlent des pratiques d’enseignement dynamiques et réfléchies. «Je mets beaucoup d’efforts à trouver des moyens pour susciter l’attention des étudiants. Je conçois de nombreux exercices qui leur permettent de voir que les théories enseignées peuvent très bien s’appliquer à leur réalité de tous les jours», fait valoir Mme Caidor dans son dossier de candidature.

Pour cette spécialiste de la communication organisationnelle, enseigner est un état d’esprit qui implique la recherche permanente de nouveaux contenus et de nouvelles méthodes. Elle valorise une participation active des étudiants et s’assure de créer un espace propice aux échanges. Ses séances d’enseignement et son matériel pédagogique témoignent d’un réel souci d’innover afin de favoriser les apprentissages.

Pascale Caidor travaille dans le cadre de sa thèse sur les pratiques entourant les initiatives de valorisation de la diversité dans les organisations. En deux ans seulement, elle s’est vu confier cinq demi-charges de cours et une charge complète de cours dont la majorité correspondent à des cours obligatoires du programme de baccalauréat. Ceux-ci sont rarement parmi les plus populaires, précise le directeur du Département de communication, Thierry Bardini, qui ne tarit pas d’éloges à l’égard de Mme Caidor. «Elle sait alterner les niveaux de discours, illustrer ses propos par des exemples concrets et faire bon usage des technologies de la communication», mentionne-t-il dans le document de candidature de la lauréate.

En collaboration avec la doctorante Lise Higham et le professeur à la retraite André A. Lafrance, Pascale Caidor réfléchit actuellement sur la façon de moderniser le cours Rédaction en communication I, en y introduisant un espace d’enseignement en ligne. «Mme Caidor est sans équivoque une enseignante de premier plan», conclut M. Bardini.

François Cooren est honoré par la National Communication Association

François Cooren, professeur titulaire au Département de communication de l’Université de Montréal, recevra le Distinguished Scholar Award de la National Communication Association au 103e congrès annuel de l’organisation, qui se tiendra à Dallas (Texas) du 16 au 19 novembre prochain.

Instauré en 1992, le Distinguished Scholar Award récompense des chercheurs pour leur réussite tout au long de leur carrière en matière d’étude de la communication humaine. Les lauréats sont sélectionnés par leurs pairs.

Le professeur Cooren concentre principalement ses travaux de recherche sur la communication organisationnelle, l’étude des interactions sociales et, plus généralement, les théories de la communication. Il est considéré comme l’un des principaux représentants de l’école dite de Montréal, une école de pensée en communication organisationnelle fondée par James R. Taylor, le père du Département de communication de l’Université de Montréal. Il a écrit ou édité 8 livres, 57 articles approuvés par des comités de lecture ainsi que 40 chapitres de livres. François Cooren a également été élu fellow de l’International Communication Association en 2013, un titre équivalant à l’échelon international au Distinguished Scholar Award.

Montréal: le meilleur endroit du monde pour étudier

Montréal vient de déclasser Paris au sommet du classement établi par Quacquarelli Symonds (QS) des meilleures destinations aux yeux des étudiants étrangers. La capitale française occupait depuis les cinq dernières années le haut de ce classement. Plus grand établissement universitaire montréalais, l’Université de Montréal est fière d’être l’une des raisons qui influencent le choix des étudiants.

Dans ce cinquième classement des meilleures villes étudiantes, QS place Montréal au premier rang des 125 villes observées, alors qu’elle se situait au 7e rang l’an dernier. Elle devance Londres (3e), Melbourne (5e), Tokyo (7e), Boston (8e), Vancouver (10e) et Toronto (11e). Selon QS, nous pouvons attribuer le succès de Montréal à sa prospérité grandissante des dernières années et à sa réputation de carrefour technologique pour le type de recherche innovante dans laquelle l’UdeM excelle: intelligence artificielle, immunologie, design et technologies numériques.

Comptant près de 70 000 étudiants, dont le quart inscrit aux cycles supérieurs, et accueillant 10 000 étudiants étrangers, l’UdeM est le premier pôle d’enseignement supérieur et de recherche du Québec.

Montréal est un lieu de prédilection pour les étudiants étrangers. Le faible coût de la vie et des droits de scolarité plus bas qu’ailleurs, les meilleurs restaurants et des activités culturelles variées, sans compter un taux de criminalité parmi les plus bas en Amérique du Nord sont des facteurs qui comptent quand vient le temps de choisir sa destination d’études. La ville offre aussi aux futurs diplômés la perspective de trouver un emploi rapidement. En effet, l’analyse de QS hisse Montréal à la 16e position (une augmentation de 27 rangs par comparaison avec l’an dernier) en ce qui a trait au taux de placement favorable des diplômés.

 

Un roman immersif francophone rédigé par l’un de nos diplômés

Inspiré d’un voyage de quatre mois en Inde, Le Vendeur de Goyaves (www.LeVendeurDeGoyaves.com) combine texte, vidéos documentaires, trame sonore originale, prises de son authentiques, photos et illustrations qui plongent le lecteur au cœur dans l’histoire. Premier roman numérique du genre, finaliste aux Prix NUMIX 2016 dans la catégorie « Œuvre numérique de l’année » (une première pour un livre!), ce projet novateur a été mené de façon indépendante par l’auteur québécois Ugo Monticone, diplômé du Département de communication (1998). Au total, c’est plus de 170 éléments multimédias qui viennent bonifier le texte.

photo app 1

Roman aux teintes philosophiques, Le vendeur de goyaves raconte l’histoire de Hilmu qui se retrouvera, malgré lui, propulsé à la tête d’un nouveau temple. En suivant les péripéties de ce jeune Indien, Monticone nous plonge dans une Inde profonde, colorée et vibrante.

Écrivain et conférencier pour les Grands explorateurs, Ugo Monticone a publié neuf livres, principalement des récits de voyage. Son premier roman de fiction, U, était finaliste au Grand Prix littéraire Archambault 2009. Son livre Zhaole a été décrit comme étant une « œuvre audacieuse et réussie » par le journal Voir. Sa ciné-conférence Grands explorateurs – Japon a été présentée devant plus de 35 000 spectateurs à l’hiver 2013.

Table ronde du 18 mars 17h

Baniere_diversCOM

À l’occasion du colloque en communication Divers’com,  vendredi 18 mars, notre collègue Frédéric Truax animera une table ronde à 17 h, au Pavillon principal Roger-Gaudry salle K500.  Six diplômé(e)s de notre département, maintenant professionnel(le)s de la communication, discuteront de leurs expériences professionnelles et des liens qu’ils ont tissé entre les études et le marché du travail. Vous pourrez ainsi connaître leurs parcours et voir comment les études en communication se concrétisent dans la vie professionnelle. Les diplômé(e)s participant à cette table ronde sont :

 

  • Stevan Brodin, Responsable Ventes & Marketing, Dodd & Papillon Inc | Café Liégeois.
  • Anne-Marie Caron, Associée-fondatrice & stratège RP, Canidé.
  • Jean-Pierre Laplante, Administrateur de contrat client, SNC-Lavalin
  • Gabriel Montagne, Directeur général – SEO / Analytiques, Pages Jaunes.
  • Julie Paquin, Recherchiste pour l’émission Deux hommes en or.
  • Tristan Péloquin, Journaliste, La Presse.

Colloque étudiant divers’COM et soirée de réseautage

C’est avec plaisir que le Département de communication et les associations étudiantes ECCS.um et AÉCUM vous convient au colloque étudiant divers’COM, qui aura lieu le vendredi 18 mars 2016 de 9h à 18h au pavillon Roger-Gaudry de l’Université de Montréal, à l’Amphithéâtre Ernest-Cormier (K-500).

Au cours de la journée, 5 panels seront présentés et porteront sur les thèmes suivants : communication organisationnelle, politique et médiatique et enjeux liés aux genres, à l’identité et à la culture. Le colloque se terminera avec une table ronde de professionnel(le)s diplômé(e)s du Département de communication, et sera suivie d’une soirée de réseautage à laquelle les conférencier(ère)s, les professionnel(le)s, les diplômé(e)s et les étudiant(e)s de premier, deuxième et troisième cycles en communication seront convié(e)s.

Nous remercions chaleureusement l’apport de la FAÉCUM, du FICSUM et de l’Université de Montréal, sans qui l’événement ne pourrait avoir lieu.

Site Internet : https://diverscom.wordpress.com/

Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/1002671886485222/

L’édition 2016 du Prix Lizette-Gervais est lancée

Le prix Lizette-Gervais s’adresse aux finissants et finissantes d’un programme collégial ou universitaire en journalisme ou communication.

Les participants et participantes sont invités à soumettre un reportage à caractère humaniste dans l’une des trois catégories suivantes : radio, télévision et internet/multimédia.

Les lauréats de chaque catégorie reçoivent une bourse de 1500 $ et font un stage rémunéré de quatre semaines, à Montréal, dans l’un des trois grands médias partenaires du Prix:

– À la Première chaîne de la radio de Radio-Canada (catégorie radio);

– Au Réseau de télévision TVA (catégorie télévision);

– À La Presse (catégorie internet/multimédia).

* Le stage se déroule pendant l’été à moins d’une entente avec les partenaires du Prix

Source : http://prixlizettegervais.com/a-propos-du-prix/

Invitation : Soirée de réseautage

Chaque session, le programme de stages du Département de communication et l’association étudiante de 1er cycle (AECUM) organisent un événement qui permet aux étudiants, aux diplômés de notre département et autres professionnels de se rencontrer et de se revoir lors d’une soirée de réseautage.

Je suis donc très heureux de vous inviter au prochain réseautage qui aura lieu le jeudi 26 novembre à compter de 17 h au pub Le Pourvoyeur (184 Jean-Talon E, au 2e étage).

La soirée débutera vers 17 h 30 avec une table ronde, qui permettra à trois professionnels des communications de discuter de l’adéquation entre le marché du travail et les études. La thématique : les parcours originaux, variés et non linéaires en communication.

Cette discussion sera suivie, vers 18 h 30, du réseautage à proprement parlé, qui permettra d’échanger dans un environnement convivial.

Svp, veuillez confirmer votre présence au frederic.truax@umontreal.ca

Au plaisir de s’y voir!

– Frédéric Truax

Lien vers l’événement Facebook : https://www.facebook.com/events/1499983993630680/